Discutez de vos finances

7 juillet 2020 | Les solutions

La période des déménagements approche et suscite certainement des émotions contradictoires telles que de l’excitation, de la joie, mais aussi de l’angoisse et de l’incertitude.

En relation de couple, il est important d’instaurer un climat favorable à la confiance et aux discussions. En effet, cette période de grands changements peut, dans certains cas, engendrer des discussions financières sensibles et fragiliser la relation.

Avant de songer avec votre partenaire, il serait normal de vouloir forger votre relation financière, voici quelques astuces :

 

ASSUREZ-VOUS D’ÉTABLIR DES BASES SOLIDES

Instaurez la confiance mutuelle, ne soyez pas gêné et abordez le sujet en douceur.

  • Dites la vérité, soyez authentiques et prenez part à la discussion.

Apprenez à vous connaître et déterminez votre perspective au sujet des finances.

  • Qu’est-ce que représente l’argent pour toi?
  • Es-tu du genre dépensier ou économe?
  • Souhaites-tu épargner?

 

APPROFONDISSEZ VOS CONNAISSANCES

Discutez de vos intentions à court et à long terme en ce qui a trait à votre vie commune.

  • Voulez-vous une maison?
  • Souhaitez-vous fonder une famille?
  • Souhaitez-vous voyager?
  • Voudriez-vous investir?

Exprimez vos priorités budgétaires afin de vous bâtir une vision commune de vos dépenses et de l’argent que vous souhaitez économiser, que ce soit ensemble ou de manière individuelle.

  • Fixez-vous des objectifs réalistes selon votre situation financière personnelle.
  • Imposez vos limites et sachez prendre des décisions éclairées.
  • Souhaitez-vous diviser les dépenses? Si oui, de quelle manière?

 

DEMANDEZ CONSEIL

En relation de couple, en famille ou entre amis, l’argent ne devrait pas être un sujet sensible. Si le cœur vous en dit, utilisez les mêmes techniques pour aborder le sujet avec vos proches.

  • N’hésitez pas à demander conseil et à vous confier à votre partenaire.
  • N’ayez pas peur de demander de l’aide à un professionnel, un conseiller financier ou un syndic autorisé en faillite peut vous accompagner et vous informer des meilleures pratiques.

 

Répétez les conversations de manière à vous tenir informés sur vos pratiques financières, cela pourrait éviter les conflits et les mauvaises surprises.

Afin de prévenir les mauvaises surprises, assurez-vous de vous renseignez sur les conséquences qu’une faillite de votre partenaire pourrait avoir sur vous. Par exemple, si une séparation survenait et qu’un d’entre vous faisait faillite, le co-emprunteur, l’endosseur ou la caution serai normalement responsable de la totalité de la dette, et non pas seulement de la moitié.

Ainsi, il faut comprendre que les engagements financiers avec votre partenaire (co-signature d’un bail, obtention de cartes de crédit, de marges de crédit ou de prêts conjoints) peuvent comporter des risques.

 

Bonnes discussions!

Contactez-moiRetour au blogue